RAHIMI, Atiq

RAHIMI ATIQ

RAHIMI ATIQ

Né en 1962 en Afghanistan, Atiq Rahimi s’enfuit vers le Pakistant où il résidera quelques années, avant de demander l’asile politique en France, qui lui sera accordé. en 1984. Atiq Rahimi obtient un doctorat en audiovisuel à la Sorbonne. Il devient romancier en 1980, publie ses trois premiers livres en persan. Il rédige le quatrième, Syngué sabour – pierre de patience en français (P.O.L., 2008). il obtient le Prix Goncourt pour ce court roman. Depuis, il a publié Maudit soit Dostoïevski (P.O.L. 2011) et La ballade du calame – portrait intime (Edition L’Iconoclaste, 2015).

Atiq Rahimi définit ainsi son rapport à la religion : « Je suis bouddhiste parce que j’ai conscience de ma faiblesse, je suis chrétien parce que j’avoue ma faiblesse, je suis juif parce que je me moque de ma faiblesse, je suis musulman parce que je condamne ma faiblesse, je suis athée si Dieu est tout puissant. »

Livres lus et chroniqués sur ce blog :