NEMIROVSKY, Irène

Irène Némirovsky (1903-1942)  est une romancière russe d’expression française. Auteur à succès dans la France des années 1930, elle a été oubliée après la Seconde Guerre mondiale. Elle est le seul écrivain à qui le prix Renaudot ait été décerné à titre posthume, en 2004, pour son roman inachevé Suite française (Denoël, 2004).

Issue d’une famille juive fortunée, Irène Némirovsky reçoit une éducation imprégnée de culture française. Ses parents fuient la Révolution russe et s’installent à Paris où Irène Némirovsky entame des études de littérature. Sa vocation s’affirme précocement. Après le succès de David Golder (Grasset, 1929), elle ne cesse plus d’écrire, tant par passion que par nécessité financière. Elle tarde à se rendre compte que son amour pour la France et sa place dans le paysage littéraire ne la préserveront pas des lois antijuives du régime de Vichy et de l’occupant allemand : arrêtée en juillet 1942,  elle meurt du typhus après quelques semaines de détention à Auschwitz.

Livres lus et chroniqués sur ce blog :

Publicités