GROSSMAN, Vassili

Né en 1905 et mort en 1964, Vassili Grossman est un écrivain soviétique. Ses parents sont des Juifs assimilés et cultivés. Il effectue des études scientifiques et devient ingénieur, mais en parallèle se passionne pour la littérature. Il publie son premier livre en 1928 dans la revue Ogoniok. Il est épargné par les premières purges staliniennes de 1930 et se consacre définitivement à l’écriture en 1934. Ses romans, dans la ligne du régime, sont encouragés par Maxime Gorki, le père les lettres soviétiques de l’époque. Les purges staliniennes finissent par l’atteindre en 1938 ; il réussit à sauver sa femme de la déportation, mais est contraint de signer une pétition de soutien aux procès intentés contre les vieux Bolcheviks.

Journaliste correspondant de guerre pendant la Deuxième Guerre mondiale, il couvre les combats en Ukraine, puis à Stalingrad. Il prend progressivement conscience du rôle que la population russe a joué dans les massacres des Juifs d’Ukraine.

Après le conflit mondial, ses écrits de guerre sont rassemblés et publiés dans un essai. Ses livres, de plus en plus engagés, sont critiqués par le régime et Vassili Grossman risque de se faire arrêter, mais la mort de Staline le sauve. Après la déstalinisation, il pense pouvoir s’exprimer plus librement et écrit Vie et Destin en 1960, dont le manuscrit est aussitôt détruit par le KGB.  Vassili Grossman est mis à l’écart du milieu littéraire officiel et meurt d’un cancer en 1964.

Magnifique reportage sur Vassili Grossman et Vie et destin sur Arte

Livres lus et chroniqués sur ce blog :

Publicités