Sylvie, 20 août 2018

J’avais gentiment rangé ton livre dans ma valise pour le déguster tranquillement allongée à l’ombre d’un parasol sur une plage crétoise.
Et comme j’ai bien fait de ne pas le dévorer dès sa livraison par Amazon.
C’est donc bien installée sur la plage de Matala, ancien repaire des hippies et qui sait aujourd’hui surfer sur cette vague très prisée des jeunes générations, que j’ai commencé l’aventure de Anne Rambaud. J’ai été vite plongée dans son univers, oubliant les cris des enfants et le jacassement de leurs mères. Oubliant aussi la crème solaire…
Malheureusement, malgré mes efforts pour ne pas le dévorer trop vite, en 2 jours je l’avais déjà fini ne pouvant m’empêcher de lire encore qq pages et encore qq autres…et à la fin je me suis sentie comme ce petit garçon dans cette vieille pub des fingers: « ils sont bons tes gâteaux mais ils ne pourraient pas être un petit peu plus longs ? »
Alors oui Agnes, j’ai adoré ton 2ème roman. L’intrigue m’a tenue en haleine jusqu’au bout et la chute est vraiment inattendue.
J’ai retrouvé ton univers, notamment avec la bataille des petits soldats. Et je me suis un peu reconnue quand Anne demande à Philippe de partir (heureusement pour moi mon histoire a été moins tragique).
Félicitations pour ce 2ème roman. J’espère qu’il aura un beau succès. Et j’attends avec impatience le prochain.

Publicités