Sabine, 22 juillet

J’ai découvert « L’âme sœur », le second roman d’Agnès Karinthi, il y a quelques semaines. Je l’ai lu d’une traite, ou presque… Il se lit très facilement.
Si vous avez déjà lu, comme moi, le premier roman d’Agnès, vous serez sans doute surpris. C’est le moins que l’on puisse dire !
L’histoire débute par la quête de Philippe, qui cherche à retrouver son amour d’enfance. Il était amoureux d’Anne lorsqu’il était écolier et lui avait même fait une demande en mariage… Mais la vie leur a fait prendre deux chemins différents. Jeune adulte, il veut la retrouver, espérant pouvoir reprendre le fil de leur histoire. Naïvement ?
Il la retrouve, mais…. Anne est-elle toujours la même ? Quelle est leur histoire au fond ?

« L’âme sœur » évoque des secrets de famille, de ceux qui sont bien cachés au fond des placards. Il n’a rien d’un roman léger, contrairement aux apparences. Il dérange. Il emporte et ne laisse pas indifférent.
Agnès confirme avoir une belle plume et révèle qu’elle peut écrire sans se cantonner à un seul genre.
J’ai hâte de découvrir le troisième roman !

Publicités