Laurent, 28 juillet 2018

« Dévoré l’âme sœur. Ce qui est rare chez moi. J’ai aimé l’alternance des temps 1994/1995 et 20 plus tard. La violence de Philippe couve, on sent rapidement que ça va dégénérer et cela devient palpitant. Très bien écrit, vif, des émotions détaillées. Me suis surpris à reproduire les mêmes mimiques (gestes, postures, grimaces) que les personnages. J’étais dedans. Le Stéphane m’a intéressé mais peu présent finalement…ça doit être mon appétence pour les st bernard ! Merci et belle écriture. Vivement le prochain »

Publicités