Bilan de la journée de lancement – Mag’Presse d’Ambérieur en Bugey

Sortie officielle de L’âme soeur – Mag’Presse d’Ambérieu en Bugey – Un petit bilan s’impose

Journée de dédicaces, comme toujours passionnante, hier ! Beaucoup de contacts, de très belles ventes. Vous savez comme j’aime échanger au cours de ces séances ! Les propos et les situations me fascinent toujours.
Une femme s’arrête, trouve mes romans très intéressants, mais « ne lit pas parce qu’elle ne peut pas lire en regardant la télé » (et éteindre la télé, on en parle ?)
Deux nounous indépendamment l’une de l’autre m’expliquent qu’elles n’ont pas le temps de lire, avec tous les enfants (j’en connais, moi, des nounous qui s’occupent des enfants de manière fantastique et lisent beaucoup, et même davantage !)
Un homme me coupe la parole au bout d’une ou deux phrases à peine : « je le prends pour ma fille ». Je n’ai même pas pu évoquer le pitch !
Une femme achète L’âme sœur, paie puis revient pour acheter Quatorze appartements. « Allez, je prends les deux ! »
Une petite fille achète L’âme sœur pour la fête des pères, sa mère achète Quatorze appartements pour sa sœur.
Une femme achète L’âme sœur pour sa femme qui doit arriver d’un instant à l’autre ; lorsque cette dernière arrive, elle reçoit un livre déjà dédicacé.
Et tant d’autres situations différentes…

La plus belle ? Une dame d’une soixantaine d’années réussit à acheter Quatorze appartements pour sa mère vacillante sur ses jambes, à son insu. Pendant qu’elle paie, j’ai dû stopper un deuxième achat par la vieille dame, qui comprend tout de suite la raison et me dit en souriant « ma fille, elle sait comme j’adore lire… elle est formidable ». Croyez-le ou pas, j’ai assisté là au plus beau « Bonne fête maman » de ma vie.

Un immense merci au Mag’Presse d’Ambérieu, en particulier à Marie-Thérèse pour son accueil !

Publicités