Bilan de journée de dédicaces – Cultura de Bourg en Bresse

Vous savez comme j’aime les bilans ! Non chiffrés, hein ! Nous n’allons pas imiter tous ces gestionnaires dont le premier mot prononcé, avant même celui de « maman », a dû être « combien ». Moi je préfère le bilan humain. Les échanges, quoi. La beauté des courtes conversations qu’un auteur peut avoir avec ses potentiels acheteurs dans le cadre de journées comme celle-ci.

Peu de monde au Cultura, mais de très nombreuses rencontres particulièrement intéressantes.

Une femme, par exemple, m’a reconnue (au diable les physionomistes, pourquoi n’ai-je pas hérité de ce don ?) alors qu’en décembre dernier, elle était passée en coup de vent à Ambérieu. « Je n’avais pas le temps, à Ambérieu, mais maintenant, j’achète enfin votre livre ! »

Une autre, un bouquin à la main, repose sa premier envie pour prendre mon livre. Devinez à quel livre elle a préféré L’âme sœur ? Le dernier Levy !!! Yes !!!

Deux personnes différentes, à deux heures d’intervalle, habitent Lyon, à moins de dix minutes (à pied) de chez moi… Et c’est à Bourg que nous nous croisons !

L’âme sœur acheté par une fan de Maxime Chattam… J’ai hâte d’avoir son retour de lecture !

Plus émouvant : un homme souhaite acheter un roman léger et drôle pour sa femme. Quatorze appartements semble lui convenir, sauf que… Ils viennent de Nantes, ont tenté de vivre à Lyon mais ça s’est avéré catastrophique du point de vue humain. Déménagement d’urgence à Bourg. Depuis, sa femme se morfond de Nantes. Non, le roman ne va pas convenir…

Le monde à l’envers : comme d’habitude, c’est à la femme que je propose de présenter mes romans. Dans ce couple, il se trouve que c’est l’homme qui lit, c’est donc lui qui s’arrête pour acheter L’âme sœur. Pendant que le lui dédicace, ils s’engueulent. Lui : « Tu ne lis jamais rien ! Lis au moins Virginie Grimaldi, c’est frais, c’est drôle ! » Elle : « tu sais très bien qu’au bout de trois phrases, j’en aurai marre ! » En leur tendant le livre, je me suis dit que si j’ai un retour de lecture de la part de la femme, j’aurai tout gagné…

Deux professeurs. Un prof d’histoire de sciences, un prof de français. Je sais tout de leurs classes, des liens avec les autres enseignants. Ils savent tout de mes méthodes d’écriture. Mais aucun d’entre eux ne m’a acheté de livre

Une bibliothécaire en repérage. Quand les yeux d’une bibliothécaire rient, je suis heureuse.

Enfin, ma bévue à la 13° dédicace (comme par hasard). Dédicacer Quatorze appartements en nommant les héros de L’âme sœur. A partir de maintenant, tous mes personnages s’appelleront Véronique, Anne ou Philippe !

Bonne journée à tous !

Publicités