Bernard, 3 août 2019

Agnès

Nous nous sommes rencontrés le 26 juillet à Doucier lors du marché nocturne. Nous avons évoqué ensemble l’origine de votre roman (votre fils amoureux enfant d’une petite fille de son age…..). Je terminais à l’époque le livre de Soljenitsyne « l’Archipel du Goulag ».

Vous avez évoqué alors le récit d’un écrivain russe relatant la bataille de Stalingrad et la contre attaque russe.Vous serez bien aimable de me redonner les coordonnées de ce livre, si je peux me le procurer.

Il me semble avoir évoqué avec vous le fait que j’avais été éducateur spécialisé pendant plus de 40 ans….. Je vous ai également dis que le seul livre que j’emporterais au cas ou….était « une saison en enfer » d’Arthur Rimbaud.

Ces informations suffisent elles pour vous rappeler notre échange chaleureux ?

Quelques mots à propos de votre roman  « l’âme sœur » que je viens de terminer. J’ai trouvé les premiers chapitres un peu « laborieux » et disons un peu « banal ». N’y voyez rien de péjoratif. Par la suite quand Philippe a « posé ses valises »….j’ai senti monter la tension et mon intérêt. Je n’ai plus lâché le livre.

Vos analyses psychologiques des personnages sont riches et troublantes.La fin est tragique bien sur mais je la trouve…..magnifique.

Je tenais à vous remercier pour ce moment de partage. Bonne continuation si vous poursuivez votre travail d’écriture.Je ne manquerai pas de m’y intéresser à nouveau.

Bien à vous.

Cordialement, Bernard

Publicités